Depuis quelques années, les sociétés civiles de placements immobiliers font parties des investissements conseillés. Elles proposent notamment des rendements intéressants et une sécurité de placement que nul autre projet d’investissement ne peut encore proposés. Mais cette année, sont-elles toujours aussi tendance ?

Un essoufflement du marché depuis 2018

Selon les analystes du marché, on assiste à un essoufflement du marché des SCPI depuis 2018. On ne cesse de dire que l’année dernière était celle de ce genre de placement. La réalité est pourtant tout autre. En effet, une baisse de près de 10 % des demandes de SCPI a été enregistrée au courant de l’année passée. Cette situation s’explique non seulement par l’apparition de nouveau système de placement immobilier, mais aussi par le manque de confiance des investisseurs. En effet, si on ne sait pas choisir avec minutie ses prestataires de service, les SCPI peuvent rapidement devenir des gouffres d’investissement.

Des rendements toujours attractifs

Pourtant, les rendements proposés par les SCPI sont toujours aussi attractifs. En moyenne, les investisseurs peuvent s’attendre à un revenu de 4 % brut par année. Tout dépend bien entendu du marché et du prestataire. 4 % de rendement c’est bien plus que les revenus d’une assurance vie et ceux des autres types de placements disponibles sur le marché. A cela s’ajoute une mutualisation des risques, car, dans la pierre papier, on n’est pas obligé d’investir des centaines de milliers d’euros. Toutefois, plus on achète de quotes-parts, plus on peut gagner.

Tendance aux achats indirects

Cette année, la tendance des SCPI semble vouloir se poursuivre, mais le paysage a changé. Les particuliers ne sont plus intéressés par les comptes titres directs. Ils préfèrent les achats indirects où les revenus des SCPI sont totalement et directement reversés dans un autre compte comme les assurances vies. Ainsi, on peut non seulement facilement économiser la somme, mais on profite aussi d’une assiette fiscale plus attractive pour son placement. Loger un SCPI dans son assurance vie est une démarche relativement facile. Il suffit d’une demande auprès de la banque et des sociétés civiles de placements immobiliers.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *